Nos améliorations métro

Les travaux des stations courtes souterraines en vidéo

Les travaux de la station Jean Jaurès en vidéo

Ligne A en XXL

Depuis le vendredi 10 janvier 2020, la ligne A du métro de l’agglomération toulousaine peut transporter jusqu’à deux fois plus de voyageurs, chaque rame accueille désormais 320 passagers contre 160 avant les travaux d’agrandissement et d’aménagement qui ont permis d’adapter les stations et les rames de métro de 26 à 52m.

La ligne A du métro avant les travaux d’agrandissement :
160 passagers maximum / 1 rame de métro soit 2 voitures / 6 portes d’accès

  • + 45% de voyages en 10 ans
  • 220 000 voyageurs / jour en moyenne sur la ligne A
  • Saturation aux périodes de pointe = reste à quai

La ligne A aujourd’hui :
320 passagers / 2 rames de métro accouplées soit 4 voitures / 12 portes d’accès

  • La longueur des rames, et des quais des stations, ont été doublées pour répondre à la hausse du trafic
  • La station Jean Jaurès a été agrandie afin de fluidifier le parcours des voyageurs qui transitent entre les lignes A et B
  • Plus de confort pour les voyageurs avec des rames 2 fois plus longues
  • 400 000 voyageurs/ jour en moyenne attendus sur la ligne A

Le chantier

Débutés en avril 2017, les travaux ont été découpés en « sous-projets », selon leurs caractéristiques et la nature des aménagements.

Agrandissement des stations courtes souterraines (Mermoz, Patte d’Oie et Fontaine Lestang) et aérienne (Basso Cambo)
Le gros œuvre des stations Mermoz, Patte d’Oie et Fontaine Lestang n’était pas dimensionné pour une exploitation à 52 mètres et a nécessité des travaux d’extension du génie civil souterrain afin d’agrandir les quais. Sur ces 3 stations, les parois du tunnel ont été retirées tout en maintenant le métro en service. Une coque intérieure en acier a été placée autour du tunnel au cours de l’été 2017 et retirée à l’été 2018. Ce dispositif a permis d’isoler le périmètre de travaux d’extension de chaque station, du métro en exploitation en opération. A la station aérienne Basso Cambo, construite autour d’un viaduc, les quais ont été étendus et la couverture des escaliers mécaniques extérieurs, rénovée.

Aménagement des stations pré adaptées à 52 mètres : Bellefontaine, Reynerie, Mirail Université, Bagatelle, Saint Cyprien-République, Esquirol, Capitole, Marengo SNCF
Il s’agit ici des stations de la ligne A déjà configurées avec des quais de 52 mètres, et pour lesquelles les aménagements concernaient le second œuvre, les équipements, la mise en conformité du désenfumage, et la création, si nécessaire, de dégagements de sécurité complémentaires, comme cela a été le cas pour les stations Esquirol, Bellefontaine et Mirail Université.

Second œuvre sur les stations pré aménagées à 52 mètres : Arènes, Jolimont, Roseraie, Argoulets, Balma-Gramont
Ces 5 stations étaient prêtes à accueillir les rames à 52 mètres, elles ont donc simplement nécessité des travaux de second œuvre et la pose d’équipement.

Le Garage-Atelier de Basso Cambo
Les opérations concernaient ici l’extension et l’adaptation du Garage-Atelier de Basso Cambo afin d’accueillir les rames doublées. Un nouveau bâtiment de 250m de long a été construit ; dans l’atelier, des lignes de vérins complémentaires capables de lever des rames de 52m ont été installées et des travaux et modifications du système ont été réalisés.

Le système VAL
Les travaux ont consisté à adapter l’ensemble du système VAL (système d’exploitation du métro en automatisme intégral) afin de permettre l’exploitation de rames à 52 mètres :

  • Déplacement des points d’arrêt des rames en station,
  • Adaptation des terminus provisoires,
  • Modification des automatismes fixes et PCC (Poste Central de Commande),
  • Interventions sur le matériel roulant existant pour accoupler les rames de 26 mètres,
  • Essais de validation du fonctionnement des rames doublées sur l’ensemble de la ligne A.

Les travaux du pôle d’échange de Jean-Jaurès
La station Jean-Jaurès, pôle d’échange entre les deux lignes de métro, a été reprise afin de répondre à 3 objectifs :

  • Création d’un nouvel accès vers les ramblas-jardin sur les allées Jean-Jaurès,
  • Optimisation des déplacements des voyageurs à l’intérieur de la station en séparant les flux de correspondance entre les lignes A et B,
  • Agrandissement des quais pour l’exploitation des rames doublées.

Quelques événements marquants

Par son ampleur et sa technicité, le chantier d’agrandissement des stations de la ligne A est un chantier comparable à la création d’une nouvelle ligne de métro. Les équipes de Tisséo ont collaboré avec les différents corps de métier pendant deux ans et demi parfois jour et nuit, pour permettre une ouverture de la nouvelle ligne A dans les délais impartis.

Coupures de la ligne
Deux coupures complètes de la ligne ont été requises pendant les étés 2017 et 2018 pour réaliser certains travaux incompatibles avec le maintien de la ligne en exploitation. Ces 2 coupures ont consisté à concentrer sur une durée courte de 5 à 6 semaines un volume très important de travaux. Le bon déroulement des différents chantiers a permis d’éviter en 2019 une 3ème coupure estivale, nécessitant toutefois des arrêts partiels de la ligne A durant l’année pour intervenir sur le système VAL.

Découverte d’une mâchoire de rhinocéros
La vie du chantier a été émaillée par quelques événements marquants comme celui, insolite de la découverte au début du mois d’août 2019, d’une mâchoire de rhinocéros vieille de quelques 24 millions d’années. Celle-ci a été découverte pendant les travaux de terrassement d’une cage d’ascenseur à quinze mètres sous terre sur le chantier de la station Jean-Jaurès. Elle a été par la suite remise au Muséum d’Histoire Naturelle de Toulouse.

Prix aux ‘ITA Tunnelling Awards’
Six mois plus tard après cette découverte, les plus grands spécialistes mondiaux de l’industrie des tunnels et de la construction souterraine se retrouvaient à Miami pour les ‘ITA Tunnelling Awards’, un concours international lancé en 2015 par l’Association Internationale des Tunnels et de l’Espace Souterrain (AITES). L’Association a récompensé Tisséo et les travaux d’extension réalisés sur les 3 stations courtes souterraines de la ligne A du métro toulousain (stations Patte d’Oie, Mermoz et Fontaine Lestang) tout en maintenant le métro en service.
Tous les ans, ce concours identifie et récompense les plus grands projets qui émergent à travers le monde, les technologies les plus innovantes ou encore l’utilisation la plus originale des espaces souterrains.

Le trophée a été réalisé par le sculpteur toulousain Sébastien Langloÿs. Il représente le buste d’Isambard Kingdom Brunel, un ingénieur anglais qui a construit le premier tunnel sous un cours d’eau (la Tamise à Londres en 1825).

Les œuvres d'art

Les travaux réalisés pendant l’opération d’agrandissement de la ligne A ont impacté certaines de ces œuvres de manière plus ou moins importante. Certaines œuvres d’art ont dû être déposées et réinstallées, d’autres n’ont pu être conservées en l’état. C’est le cas des œuvres des artistes Felice Varini et Julije Knifer toutes deux présentes à la station Jean-Jaurès.

2 nouvelles œuvres en 2020
Les artistes Felice Varini et Stéphane Henry ont réalisé deux nouvelles œuvres d’art, qui sont installées dans l’enceinte de la station Jean-Jaurès. La première se situe au niveau de l’escalator de la nouvelle liaison entre la ligne A et B. Le travail de Felice Varini prend souvent des formes spectaculaires. Il utilise comme support, les lieux et les architectures des espaces sur lesquels il intervient, en utilisant la technique de l’anamorphose qui permet de recomposer une forme à partir d’un point de vue unique.

La seconde œuvre prendra la forme d’une gigantesque fresque en noir et blanc qui sera réalisée sur le mur de la salle d’échange entre la ligne A et B, au niveau des valideurs de la ligne de correspondance. Stéphane Henry adaptera l’œuvre originelle de Julije Knifer (aujourd’hui décédé) à la nouvelle configuration du lieu.

Les chiffres clés

Le budget

  • 171 millions d’euros qui se répartissent comme suit :
    • 1 M€ acquisitions foncières
    • 28 M€ déviations de réseaux
    • 56 M€ génie civil (gros œuvre, second œuvre, équipements)
    • 48 M€ système VAL (façades de quais, automatismes)
    • 02 M€ prestations liées et provisions

Dont 2,7 millions d’euros attribués à Tisséo Collectivités au titre du Fonds de soutien à l’investissement public local dans le cadre des pactes métropolitains d’innovation et du pacte Etat – Métropole signé avec Toulouse Métropole en janvier 2017.

Le chantier

  • 18 stations concernées par les travaux
  • 100 cintres de 700kg chacun posés dans le tunnel pour agrandir les stations courtes tout en maintenant le service commercial
  • 4 chantiers à ciel ouvert de 25 mètres de profondeurs
  • 6 nouveaux ascenseurs
  • 5 nouveaux escaliers mécaniques
  • Jusqu’à 150 personnes ont travaillé sur ce chantier, dont 85 en insertion soit plus de 44 000 heures de travail.

Issue de secours de la station Capitole - Ligne A

Dans le cadre de la future mise en exploitation de la ligne A du métro de l’agglomération toulousaine avec des rames de 52 m, il a été décidé la création anticipée de l’issue de secours de la station Capitole de la ligne A du métro de l’agglomération toulousaine intégrant également la réhabilitation de l’ascenseur existant et la reprise architecturale de l’édicule extérieur. Ces travaux s’intègrent dans le projet de réaménagement du Square de Gaulle engagé par le Grand Toulouse.
Les travaux qui se sont déroulés sur une année et se sont terminés à l’été 2012 consistaient en :
- La création proprement dite de l’issue de secours reliant directement le quai central à la surface et débouchant au niveau de l’ascenseur existant,
- Le remplacement de l’ascenseur existant afin de mieux répondre en matière de performance (débit) et de fiabilité au fonctionnement de cette station,
- La reprise architecturale de l’édicule extérieur avec pour objectif d’intégrer dans un même ensemble les émergences de l’ascenseur et de l’issue de secours en cohérence avec le projet de réaménagement du square Charles de Gaulle.

Avant de démarrer les travaux de gros œuvre, une campagne de fouilles archéologiques préventives a été réalisée au mois de juin 2011 en raison de la localisation du site, riche en vestiges (déjà découverts lors de la réalisation de la ligne A). A l’occasion de ces fouilles d’intéressants vestiges archéologiques ont été trouvés, par l’INRAP, sur le site du Capitole. Il s’agit de vestiges datant essentiellement de l’antiquité : des maçonneries du Haut Empire et des niveaux de Sol du Haut et Bas Empire.

Amélioration de la sécurité et du confort - Ligne A

Pour améliorer la sécurité et le confort des voyageurs, il a été décidé de moderniser le système de ventilation et de désenfumage.

Les travaux ont consisté en :
- l’amélioration des performances du désenfumage des tunnels, la mise à niveau du réseau énergie pour répondre aux puissances augmentées des ventilateurs, et la mise en place de portes de séparation des 2 lignes de métro au niveau de la voie de raccordement,
- l’amélioration des dispositifs d’évacuation des personnes en tunnel par la mise en conformité de l’éclairage, la mise en œuvre d’une main courante et d’une signalétique d’évacuation, le traitement d’obstacles au cheminement sur la passerelle,
- l’amélioration des moyens d’intervention des services de secours en tunnel l’adaptation du puits Garonne en accès Pompier.

Plus d’air dans le métro…
Les 12 puits de ventilation de la ligne A (Pompidou, Saintonge, Riquet, Desbals, Arènes, Jean Gilles, Lombez, Garonne, Clairfont, Esquirol, Saint Cyprien, Wilson) permettent à l’air de se renouveler, ont été équipés de nouveaux ventilateurs plus performants.
Le système de ventilation permet de générer un flux d’air qui renouvelle et rafraîchit les stations et le tunnel du métro.
Il permet aussi l’évacuation de la fumée en cas d’incendie. L’air souterrain est aspiré et ressort par les grilles situées au niveau de la voirie.

…et moins de bruit
Pour limiter le niveau de bruit en voirie, les nouveaux ventilateurs sont équipés de panneaux insonorisants.
Les ventilateurs en chiffres :
- Marque : ZITRON
- Diamètre : 2200 mm - 250 à 250 KW
- Vitesse de rotation des pales : 1000 TPM
- Débit d’air : 120 à 135 m3/s
- Poids : environ 6 tonnes