Appel à manifestation d’intérêt

FAQ – Foire aux Questions

1. Tisséo envisage-t-il d’indemniser les dossiers techniques présentés ?

Notre appel à manifestation d’intérêt s’adresse à tous les acteurs économiques qui pourraient avoir la capacité de valoriser les déblais produits par les chantiers de 3ème ligne de métro et de la CLB. La présente démarche collaborative est une démarche purement préparatoire. Dans ce cadre, la réponse attendue entre dans le cadre de la promotion des filières de valorisation. Il n’est donc pas prévu d’indemniser les acteurs.

2. Les données techniques ne font état pour le transport des terres par fer et canal que des évacuations vers le nord, quid des moyens de transports alternatifs par le Sud ?

Les études exploratoires menées par Tisséo ont permis d’identifier des possibilités de transport des matériaux par mode ferroviaire et fluvial vers le Nord de l’agglomération.

L’évacuation par mode fluvial vers le Sud nécessite d’emprunter le Canal du Midi. Le Canal de Garonne semble, globalement, mieux adapté que le Canal du Midi à la mise en place d’une opération de transport de déblais intense: meilleur tirant d’eau, ressource en eau plus confortable pour assurer les éclusages, insertion dans un tissu péri-urbain, absence d’inscription au patrimoine UNESCO, …

L’évacuation par mode ferroviaire vers le Sud nécessite de traverser la gare Matabiau qui présente peu de sillons disponibles compte tenu des circulations ferroviaires et des travaux prévus au moment des travaux du métro.

3. Détails sur le mode de préparation du matériaux dénommé MARIN et sa représentativité vis-à-vis des futurs tunneliers.

Le dossier technique comporte :

(1) des essais de laboratoire géotechnique et géochimique sur des échantillons de sol molassique constitués par mélange et homogénéisation de 10 mètres de carottage. Ces mélanges ont pour objet de simuler le ‘terrain moyen’ au front de taille d’un tunnel d’une dizaine de mètres de diamètre,

(2) des essais de laboratoire géotechnique et géochimique sur les coupures (sable de dessablage et galettes de pressage) produites par des essais de fabrication et de traitement de boue de forage à partir de quelques échantillons de sol homogénéisé. Les boues de forage ont été fabriquées sans adjuvants (= sol + eau), puis traitées par une installation pilote de dessablage (hydrocyclones) et pressage (filtres-presses).