L'ambitieux projet du Téléphérique Urbain Sud qui reliera l'Oncopole à l'Université Paul Sabatier en passant par le CHU de Rangueil

Au vu de la topographie particulière et contrainte des sites (franchissement de la Garonne et d’une zone naturelle préservée, 100 mètres de dénivelé sur le coteau de Pech David, des infrastructures routières complexes et déjà saturées), le téléphérique est le seul mode de transport performant et pertinent : tracé direct, mode 100% en site propre, survol des bouchons et faibles emprises au sol.

Le 1er téléphérique urbain à Toulouse

Le téléphérique toulousain sera le plus long de France, avec son tracé de 3 km. Fin 2020, Toulouse rejoindra ainsi le cercle fermé des grandes villes ayant choisi ce mode de transport, telles que New York, Rio ou encore Barcelone. À l’échelle de la France, il s’agira d’un des premiers systèmes de transport urbain de type télécabine offrant des débits et fréquences particulièrement attractifs : 8 000 voyageurs attendus par jour, 1 cabine toutes les 1 min 30 en heure de pointe.

Le tracé

Le futur téléphérique urbain toulousain desservira trois pôles majeurs, générateurs de déplacements et d’emplois. Il permettra de relier l’Oncopole à l’Université Paul Sabatier (30 000 étudiants) en passant par l’hôpital de Rangueil (CHU de Toulouse) (210 000 consultations médicales par an) en 10 minutes seulement au lieu de 30 minutes en voiture. Ces trois sites majeurs seront ainsi connectés au réseau de transport urbain (métro et bus) ainsi que les principales structures installées à proximité : Institut Universitaire du Cancer de Toulouse, Hôpital Marchant, Laboratoires Pierre Fabre, Sanofi, faculté de médecine…

A la suite des études de conception du projet, le dossier d’Enquête Publique préalable à la déclaration d’intérêt général du projet vient d’être approuvé lors du Comité Syndical du 3 octobre 2018. Le projet de Téléphérique Urbain Sud entre donc dans sa dernière phase de concertation avec l’enquête publique prévue début 2019.

Un mode de transport sûr pour les voyageurs

Le téléphérique toulousain sera construit par l’équipementier français de notoriété internationale : Poma. Bénéficiant de la technologie dite « débrayable 3S » – c’est-à-dire trois câbles : deux porteurs et un tracteur – un transport par câble sûr et éprouvé sera garanti aux voyageurs :

  • Grâce à une stabilité au vent : le téléphérique fonctionnera jusqu’à 108 km/h de vent,
  • En cas de panne, les cabines seront automatiquement rapatriées en station en moins de trois heures pour évacuer les voyageurs si besoin (pas d’évacuation verticale).

De plus, cette technologie allie performance et confort, permettant une intégration discrète dans l’environnement avec seulement cinq pylônes, et en offrant un niveau sonore optimisé au droit des pylônes où le passage s’effectue sans bruit.

Des cabines signées par le designer de Ferrari

Les futures cabines toulousaines, issues de la gamme « Symphony », ont été conçues par le célèbre designer de Porsche et Maserati : Paolo Pininfarina ! Cet italien, mondialement connu, a su allier technologie de pointe, esthétique et fonctionnalité pour offrir un transport fascinant aux voyageurs au-dessus de la ville.

Un constructeur français et des entreprises locales pour le téléphérique

Le Groupement POMA a en charge la conception, la réalisation et la maintenance du téléphérique. Il est composé de six entreprises : POMA, le constructeur du téléphérique, Altiservice pour la maintenance, Bouygues TP en charge de la construction des stations et du génie civil en général, Systra pour les études de conception et les dossiers d’autorisations administratives, Seti pour la conception des bâtiments et VRD et Séquences, le cabinet d’architecture responsable de l’intégration du téléphérique dans son environnement.

Ce groupement est signataire de la charte locale des marchés publics « Small Business Act », une démarche visant à faciliter l’accès à la commande publique des entreprises locales, en particulier pour le choix des partenaires fournisseurs, prestataires ou sous-traitants.

 

« Un seul titre de transport pour le téléphérique, le métro, le bus, le tram ! A sa mise en service fin 2020, vous pourrez emprunter le téléphérique, en connexion directe avec le métro (ligne B) ou les lignes de bus, avec le même titre de transport »

 

Chiffres-clefs :

  • 3 km de tracé
  • 3 stations
  • 5 pylônes
  • 34 places dans une cabine (dont la moitié de places assises) toutes accessibles pour les
  •  personnes à mobilité réduite et à vélo
  • 16 cabines prévues à l’achat
  • 1 minute 30 de fréquence en heure de pointe
  • 10 minutes de temps parcours pour relier les 3 stations en heure de pointe
  • 1 500 voyageurs transportés par heure et par sens
  • 8 000 voyageurs attendus par jour
  • 20 km/h de vitesse commerciale
  • 5h00 à 0h30 : amplitude d’exploitation
  • 500 places dans le parc relais à Oncopole
  • 30 fois moins polluant que la voiture
  • 100 % accessible
  • 70 mètres : hauteur du plus haut pylône

La présentation générale du projet est disponible en CLIQUANT ICI.

Retrouvez le dépliant ICI ou consultez notre communiqué de presse ICI.

L’accompagnement durant le chantier

Tisséo-Ingénierie reste à votre écoute
https://www.tisseo-ingenierie.fr/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/basic_headset.svg
Un médiateur sur le terrain

Lise Siret
Lise.siret@tisseo-ingenierie.fr

https://www.tisseo-ingenierie.fr/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/basic_sheet_txt .svg
Lettres d’informations

Tout au long du chantier, Tisséo-Ingénierie vous informe du déroulement des travaux et vous donne des infos pratiques.

https://www.tisseo-ingenierie.fr/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/basic_smartphone.svg
Site internet

Suivez l’actualité du chantier sur notre site internet.

https://www.tisseo-ingenierie.fr/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/basic_message_txt.svg
Contact téléphonique

Contactez nous au 0800 744 331.

 Une question ? Laissez nous un message :