LE 1ER TÉLÉPHÉRIQUE URBAIN A TOULOUSE

Relier l’Oncopole à l’Université Paul Sabatier, en passant par l’hôpital Rangueil en 10 min
 
Avec son tracé de 3km, le téléphérique Téléo sera le plus long de France. Prochainement, Toulouse rejoindra le cercle fermé des grandes villes ayant choisi ce mode de transport, comme New York, Rio ou encore Barcelone.
Un voyage de 10 minutes seulement, telle une parenthèse entre ciel et terre, qui donne hauteur et perspective aux transports toulousains.

PRÉSENTATION DU PROJET

SURVOLER LES OBSTACLES

Le téléphérique Téléo desservira trois pôles majeurs, générateurs de déplacements et d’emplois. Il permettra de relier l’Oncopole à l’Université Paul Sabatier (30 000 étudiants) en passant par l’hôpital Rangueil – CHU de Toulouse (200 000 consultations médicales par an).
Ces trois sites seront ainsi connectés au réseau de transport urbain (métro et bus) ainsi que les principales structures installées à proximité : Institut Universitaire du Cancer de Toulouse, Laboratoire Pierre Fabre, Sanofi, faculté de médecine…

Pourquoi un téléphérique ? Plusieurs options ont été envisagées, et face à la topographie des lieux, ce moyen de transport s’est naturellement imposé comme le plus pertinent (franchissement de la Garonne et d’une zone naturelle préservée, 100 m de dénivelé sur le coteau de Pech David…).
Le Téléo va redonner de l’oxygène à un secteur surchargé en reliant par les airs l’Oncopole à l’Université Paul Sabatier en seulement 10 mn au lieu de 30 mn en voiture.

 

  UN TRANSPORT ECOLOGIQUE

Téléo porte la promesse d’une métropole moins encombrée et plus respirable. Il s’inscrit dans une démarche visant à s’intégrer dans son environnement et à minimiser les impacts sur celui-ci, avec pour enjeux de préserver le paysage et la qualité du cadre de vie.

CHAMPION DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE
En interconnexion avec les autres réseaux de transport, Téléo constitue une alternative efficace à la voiture et contribue à la réduction des gaz à effet de serre. Grâce à sa motorisation électrique, il est 30 fois moins polluant que la voiture.

PROTECTION DE LA FAUNE ET DE LA FLORE
Pendant les travaux, des écologues sont régulièrement consultés afin de s’assurer que le chantier ne perturbera pas la vie d’espèces protégées.

UN CADRE DE VIE PRÉSERVÉ
Seulement 5 pylônes pour 3 km de câbles : Téléo se distingue par son faible encombrement au sol. Son système performant et 100% électrique assure un impact sonore réduit, toutes les cabines sont en effet passives, soit, sans motorisation.

UN NOUVEAU MODE DE TRANSPORT ENTIÈREMENT INTÉGRÉ AU RÉSEAU TISSÉO

Un seul titre de transport pour le téléphérique, le métro, le bus, le tram

A sa mise en service, vous pourrez emprunter le téléphérique, en connexion directe avec le métro (ligne B) ou les lignes de bus, avec le même titre de transport !

UN CONSTRUCTEUR FRANÇAIS ET DES ENTREPRISES LOCALES ENGAGÉS

Le Groupement POMA a en charge la conception, la réalisation et la maintenance du téléphérique. Il est composé de six entreprises : POMA, le constructeur du système téléphérique, Altiservice pour la maintenance, Bouygues TP Régions France en charge de la construction des stations et du génie civil en général, Systra pour les études de conception GC/pylônes/gares et les dossiers d’autorisations administratives, Seti pour la conception des lots techniques bâtiments et VRD, et Séquences, le cabinet d’architecture responsable de l’intégration du téléphérique dans son environnement.